Currently set to Index
Currently set to Follow

L’ère du numérique est en pleine expansion. Les métiers du web se développent et tu cherches peut-être lequel parmi eux est fait pour toi. Webmaster, marketeur, développeur, et bien d’autres. Malheureusement, de tous ceux-là aucun ne t’inspire, ou ne colle à ta personnalité. Et si je te parlais plutôt du métier de graphiste designer ? Si justement, tu souhaites en savoir plus sur ce maillon indispensable dans la réussite des entreprises et des entrepreneurs de manière générale, tu trouveras dans cet article toutes les informations dont tu as besoin. 

 

Etudes et formations pour accéder au métier de graphiste designer 

Études et diplômes

Globalement, si tu cherches à t’informer sur la profession, tu liras qu’il te faut nécessairement à minima un BTS design graphique option communication et médias imprimés ou le BTS design de communication espace et volume. Tu pourras lire également que, pour être le meilleur, il te faudra tenter d’obtenir une place à l’école Estienne, à Paris. Ce n’est en rien une vérité absolue. En effet, tu dois savoir que, dans cette profession, les diplômes ne sont pas obligatoires. Cependant, il est possible que des agences ou certains profils clients t’en demandent un. Rassure-toi, cela reste quand même assez rare. Ton travail sera toujours beaucoup plus parlant. Ton portfolio fera office de CV.

 

Autodidacte ou formation

De ce fait, pour devenir graphiste, deux autres solutions s’offrent à toi. La première est de te lancer en autodidacte. Cette option, souvent idéalisée, va nécessiter : 

  • de la rigueur : tu dois être constant ; 
  • du courage et de la patience : se former seul demande du temps ; 
  • de la résilience face aux difficultés ; 
  • de lutter contre le syndrome de l’imposteur ; 
  • etc. 

La petite info : pour ma part, je suis autodidacte. Cela m’a demandé énormément de temps pour en arriver là aujourd’hui. Cependant, je ne regrette en rien mon parcours. Mais celui-ci a nécessité du travail acharné, faire et refaire, commencer et recommencer.

Bien évidemment, ce type de cursus n’est pas à la portée de tous, et tout le monde ne veut pas passer par tout cela avant de commencer son activité. Il t’est donc possible de te former au métier. Cela présente de nombreux avantages tels que : 

  • avoir un cadre et un cheminement précis ; 
  • gagner du temps ; 
  • bénéficier de l’expertise d’un professionnel ; 
  • avoir plus facilement confiance en toi et tes capacités ; 
  • etc. 

J’ai d’ailleurs mis en place une formation pour ceux qui souhaitent devenir graphiste freelance. Mon parcours et mon expérience m’ont permis de mettre en place ce projet. L’objectif est que tu obtiennes les acquis et les outils nécessaires pour entamer cette aventure entrepreneuriale sereinement. 

Si tu es en pleine reconversion professionnelle ou que tu désires tout simplement apprendre à ton rythme, celle-ci devrait t’intéresser.

=> Si tu veux te former au métier de graphiste designer c’est par ici : Ma Formation

se former au design graphique

Les débouchés et le salaire 

Avant toute chose, quelques statistiques (en 2020) : 

  • 1,78 milliard de sites internet dans le monde. 
  • 66 % des TPE et PME possédaient un site internet.
  • 92 % des TPE et PME considéraient leur présence en ligne indispensable à leur activité. 

Graphiste salarié 

Comme je l’ai expliqué un peu plus haut, des diplômes peuvent être demandés si tu travailles au sein d’une agence, d’un studio de création, ou encore dans une rédaction de magazine. Dans ce cadre-là, tu es salarié et ton salaire variera en fonction de ton profil, tes responsabilités, la taille de l’entreprise dans laquelle tu te trouves. Néanmoins, tu devrais percevoir un salaire moyen de 2000 euros brut (en théorie en tout cas). 

Graphiste freelance 

Tu peux aussi choisir le statut d’auto-entrepreneur par exemple, et devenir graphiste freelance. Par ce moyen tu pourras choisir tes clients, et non l’inverse. Ton parcours aura moins d’importance, car tes clients potentiels regarderont avant tout ton travail, te demanderont ton portfolio. Tu seras également libre de choisir tes horaires, tes jours de travail/de repos, etc. Au-delà, en tant que graphiste indépendant, sache qu’il n’appartient qu’à toi de fixer tes tarifs. Tu es libre. Bien évidemment, tu devras prendre en compte certains paramètres avant de fixer ton taux horaire tels que :

  • ton expérience ;
  • ta cible ;
  • etc.

Les compétences et les tâches d’un graphiste 

Être graphiste, c’est avant toute chose savoir faire preuve d’imagination, d’inventivité, d’esprit créatif. Mais il faut aussi savoir que derrière chaque graphiste doit se cacher un fin communicant, car à travers son travail il doit s’adresser à une cible précise, transmettre un message, marquer les esprits. En effet, parmi les tâches qui pourront être demandées à un graphiste designer tu trouveras celles-ci : 

  • logo ; 
  • charte graphique ; 
  • conception de visuels ; 
  • flyer ; 
  • étiquettes produits ;
  • etc. 

Concrètement, son travail est omniprésent dans notre quotidien. L’objectif principal est de communiquer, autrement qu’avec des mots. Quelques exemples parlants : 

  • Si je te dis, une pomme croquée : tu penseras à Apple. 
  • Si je te dis un M jaune : tu penseras à Macdonald. 
  • Si je te dis OOO : tu penseras à Audi. 

Bien entendu, un logo seul ne suffit pas. Il est un pilier de l’identité visuelle. Celle-ci joue un rôle clé dans l’image de marque d’une entreprise. Dans le jargon, tu trouveras souvent le mot branding. Il est l’ingrédient phare pour une stratégie digitale réussie. Tu comprends donc qu’il ne s’agit pas uniquement de livrer à ton client un joli dessin. C’est un réel travail stratégique. 

Si tu veux stimuler ta créativité et tenter de faire ton propre logo gratuitement => Clic ICI 

cours de graphisme gratuit

Quelle est la différence entre un graphiste et un illustrateur ? 

Petite mise au point maintenant. En effet, les métiers du web étant divers et variés, tu peux vite t’y perdre. Très souvent d’ailleurs deux professions qui se rejoignent, mais ne sont pas les mêmes sont confondues : l’illustrateur et le graphiste. En somme, l’illustrateur dessine. Le graphiste, quant à lui, conçoit. Nous parlons de conception graphique. Pour autant, il est tout à fait possible d’être à la fois illustrateur et graphiste. Si tu souhaites travailler pour des entreprises, des marques, etc. Dans ces cas-là, la casquette de graphiste est suffisante. 

Tu as compris maintenant quel est le profil que tu dois avoir si tu souhaites te lancer dans le métier de graphiste designer. Nous avons vu également quelles sont les débouchées et les multitudes de possibilités qui s’offrent à toi. Alors, n’hésite plus, et, si c’est ce que tu veux faire, lance-toi !

error: Alert: Content is protected !!